Accusée de plagiat et d’appropriation culturelle, Zara retire une paire de chaussette du marché

Le 25 avril 2018, la marque de prêt-à-porter Zara a eu à retirer une paire de chaussette du marché après avoir été accusée de plagiat et d’appropriation culturelle par le créateur de mode sud-africain Laduma Ngxokolo, rapporte le Huffington Post. 

Le créateur avait été alerté sur les réseaux sociaux, quelques jours auparavant, par d’autres internautes qui avaient repéré les similitudes entre ses productions et celles de la marque espagnole selon la même source.

Les motifs repris par Zara seraient des motifs Xhosa, des dessins traditionnels d’une ethnie d’Afrique du Sud dont Laduma Ngxokolo s’inspire habituellement.

Il a déclaré sur Instagram : « Mes avocats ont pris l’affaire en main, tout en sachant bien que c’est le modèle d’affaires de Zara, avait-il écrit en légende. Indépendamment de cela, nous allons faire valoir notre droit de porter des accusations criminelles en vertu de l’article 98 du Copyright Act ».

Rappellons que la marque espagnole est gérée en Algérie pas Azadea, qui elle aussi n’en est pas à son premier scandale.