Abdelkrim Zeghilèche ne quittera pas sa cellule !

Le coordinateur du mouvement Mouwatana à Constantine, Abdelkrim Zeghilèche, responsable de la webradio Sarbacane, a été condamné ce mardi 27 novembre 2018 à deux mois de prison avec sursis et une amende de 50.000 Da par le tribunal de Constantine pour diffamation dans l’affaire intentée par l’activiste du mouvement associatif, Mohamed Latafi à son encontre, il ne quittera cependant pas sa cellule.

Sans surprise !

Abdelkrim Zeghilèche était en effet maintenu sous mandat de dépôt à cause d’une seconde affaire sur décision du juge d’instruction, où il est accusé “d’atteinte au président de la république” et “l’exercice d’une activité sans autorisation”,  Abdelkrim Zeghilèche n’allait donc pas quitter sa cellule quelle que soit la sentence rendue ce mardi par le tribunal.. Dans cette seconde affaire, de nouvelles charges, plus lourdes encore, pèsent sur l’activiste du mouvement mouwatana, puisque la chambre d’accusation a retenu pas moins de cinq chefs d’inculpation contre lui, et ce depuis la perquisition effectuée par la police dans les locaux de la radio web qu’il dirige et la saisie de tout le matériel qui s’y trouvait dont les microordinateurs.

les chefs d’inculpation:

la diffusion radiophonique via un moyen électronique sans agrément, outrage à fonctionnaire lors de l’accomplissement de ses missions, atteinte à l’image du président de la République, ingérence sans qualité requise dans les missions (fonctions) publiques et civiles et exercice d’une activité commerciale en dehors des chapitres du registre de commerce.

Abdelkrim Zeghileche a été arrêté le 31 octobre à Constantine et placé sous mandat de dépôt.