Abdelkader Messahel : « La défaite de Daesh est en cours »

Dans le cadre de sa participation à la Conférence « Rome – Mediterranean Dialogues » qui se tient dans la capitale italienne du 30 novembre au 2 décembre 2017, le ministre des Affaires étrangères a présenté l’approche de l’Algérie en matière de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent, et son expérience dans le domaine de la déradicalisation, peut-on lire dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Abdelkader Messahel a souligné que dans le contexte régional actuel « le terrorisme continue de représenter l’une des menaces les plus graves à la sécurité d’un nombre croissant de pays ». Il a ajouté que « malgré la défaite en cours de Daech qui constitue un progrès important, elle reste cependant une victoire partielle dans la lutte globale contre ce fléau, qui se renforce malheureusement dans de nombreuses autres parties du monde ».

Selon le chef de la diplomatie algérienne, la contribution de l’Algérie souligne en premier lieu qu’une défaite militaire de Daech ne signifie pas sa défaite totale et sa disparition car ses cellules à travers le monde vont survivre à la perte des territoires et représenteront autant de sources de menaces qui appellent à une coopération bilatérale, régionale et internationale plus structurée, mieux affirmée et prenant en considération les préoccupations sécuritaires de tous les pays et de toutes les régions du monde.