Abdelaziz Ziari : « Je le dis sincèrement, c’est Ould Abbas qui doit démissionner »

Abdelaziz Ziari, l’ancien président de l’APN s’est prononcé concernant l’affaire Bouhadja, et n’a pas mâché ses mots, pour lui, c’est plutôt Djamel Ould Abbas qui devrait démissionner, Il déclare : « C’est l’échec de la direction du FLN qui n’a pas su imposer la discipline. Je le dis sincèrement : c’est Ould Abbas qui doit démissionner »

Ziari défend Bouhadja et l’appelle à rester à son poste et à ne pas céder aux pressions :

« Il n’y a rien qui menace la stabilité du pays pour que le président de l’APN se retire de son poste. Et s’il me demande mon avis en tant qu’ancien responsable, militant du FLN et citoyen, je lui conseillerais de ne pas démissionner. En tout cas, c’est ce que j’aurais fait à sa place », a indiqué Ziari dans un entretien paru ce dimanche 30 septembre sur TSA-Arabi.

Ziari qualifie ce qui se passe de « tornade dans un verre d’eau ». « Cela dénote du degré d’anarchie qu’on a atteint », regrette-t-il. « Le retrait de confiance au président est illégale si on se référait au règlement intérieur de l’APN.

Abdelaziz Ziari ne voit aucune corrélation entre ce qui ce passe à l’APN et l’élection présidentielle de 2019. « On parle de quelques ambitions, certains visent la présidence du parlement. A mon avis, pour leur barrer la route, il faut que l’APN soit dissoute. Et je souhaite que le président prenne cette décision au cas où Bouhadja démissionne, conformément aux dispositions de la constitution », espère-t-il.

Source: TSA