6eme sit-in de solidarité à Khaled Drareni : Un vrai mini-hirak !

C’est devenu une habitude, presque un réflexe, un mini Hirak, pacifique, bien entendu, en plein centre d’Alger, plus précisément à la maison de la presse Tahar Djaout.

Aujourd’hui aura été la sixième fois que des journalistes, des citoyens militants, des avocats, et d’autres acteurs de la société civile, ont prit à un sit-in de solidarité à leurs confrère, ami pour certains, figure public, ou encore l’incarnation de la liberté d’expression, et la liberté de la presse pour d’autres, Khaled Drareni.

Un rassemblement d’indignation contre un sentiment d’injustice, né le 28 Mars 2020 le jour ou le journaliste Khaled Drareni a été arrêté.

Un rendez-vous hebdomadaire pour chanter, scander, arborer, l’inacceptation de l’emprisonnement du journaliste, qui rappelons-le a été condamné le vendredi 15 septembre à deux (2) ans de prison ferme pour « atteinte à l’unité nationale » et « incitation à un rassemblement non armé ».