500.000 élèves de moins de 17 ans quittent l’école chaque année en Algérie

Le syndicat du Conseil des Lycées d’Algérie est formel: chaque année, pas moins de 500.000 élèves algériens arrêtent d’étudier avant même d’atteindre l’âge de 17 ans.

Un autre chiffre avancé fait froid dans le dos : 630.000 élèves du primaire redoublent chaque année, soit un taux de 7% en moyenne.

Pour le moyen et le secondaire, ces chiffres atteignent respectivement 8 et 5%. A cela, il faut également ajouter le taux d’échec à l’examen du Baccalauréat, qui avoisine généralement les 50% chaque année.

Une situation d’échec, que le CLA impute directement au ministère de l’Education Nationale qui change les manuels scolaires à chaque rentrée, ainsi qu’à la mauvaise formation des enseignants recrutés.