2017 : Année mouvementée pour le sport en Algérie et dans le monde

L’année 2017 a été riche en rebondissements pour le sport algérien mais aussi à l’étranger. Casbah Tribune vous propose un récapitulatif des évènements sportifs les plus marquants de l’année écoulée.

Une CAN et des regrets

2017 avait mal commencé pour notre équipe nationale de football qui, souvenez-vous, avait disputé une Coupe d’Afrique des Nations cauchemardesque au Gabon en se faisant éliminer dès le premier tour après avoir enregistré deux matchs nuls face au Zimbabwe et au Sénégal et une défaite devant la Tunisie.

Fin du règne de Mohamed Raouraoua à la tête de la FAF

La débâcle de la CAN avait fait des vagues au sein même de la FAF, puisqu’après avoir passé 12 ans à la tête de l’instance fédérale, Mohamed Raouraoua a fini par céder sa place, au mois de mars dernier, au président du Paradou AC, Kheireddine Zetchi

Adios señor Alcaraz !

Et qui dit nouveau président de la FAF, dit aussi, nouveau sélectionneur, en arrivant, Kheireddine Zetchi a opté pour un technicien espagnol, Lucas Alcaraz, ancien entraîneur du FC Grenade désigné au mois d’avril dernier, et qui prenait pour la première fois, la tête d’une sélection nationale.
Mais Alcaraz n’a pas fait long feu, après la série de mauvais résultats, Kheireddine Zetchi cédant à la pression du bureau fédéral a décidé de mettre fin aux fonctions du technicien espagnol Lucas Alcaraz qui a encaissé des indemnités puisque son contrat courrait jusqu’en 2019.

Bye-bye la Russie

L’équipe nationale avait mal terminé l’année en se faisant éliminée de la course pour le Mondial 2018. La Tunisie, l’Egypte et le Maroc seront par contre de la partie.

Rabah Madjer : le grand comeback

L’année 2017, a été celle des grands retours puisque Rabah Madjer est revenu à la tête de la sélection nationale devenant ainsi le cinquième sélectionneur en trois ans. L’auteur de la célèbre talonnade avait drivé les Verts à trois reprises en 1994, 1999 et en 2001. Son retour avait d’ailleurs suscité une vive polémique notamment s’agissant de ses qualifications puisque Madjer n’avait plus entrainé depuis plus de onze ans.

Rabah Madjer-Maamer Djebbour : Taisez-vous

Parmi les conférences de presse qu’avait animé Rabah Madjer, l’une avait particulièrement attiré l’attention, souvenez-vous, c’était le 14 novembre dernier, suite au match remporté par les Verts face à la Centrafrique 3-0, une altercation avait eu lieu entre le sélectionneur national et le chroniqueur de la Chaîne 3, Maamer Djebbour. Madjer l’avait d’ailleurs accusé d’être « l’ennemi de l’équipe nationale », tout en l’invitant à « prendre sa retraite laisser sa place aux jeunes ».

Parmi les évènements sportifs les plus marquants de l’année sur le plan international, on retiendra sans doute :

Ahmed Ahmed détrône Issa Hayatou à la tête de la CAF

Au mois de mars dernier, Issa Hayatou qui régnait sur la CAF depuis 1988 a fini par céder sa place au Malgache Ahmed Ahmed.

Mondial 2018 : l’Italie hors-jeu

Véritable séisme dans la planète foot, l’Italie ne sera pas présente en Russie, une première depuis 1958. La Squadra Azzura s’est faite éliminée par la Suède suite à un match nul (0-0) en barrage retour.

Georges Weah : de ballon d’Or à …président du Libéria

Agé de 51 ans, l’ancien attaquant du PSG, Monaco ou encore l’AC Milan est devenu président du Libéria en l’emportant largement avec 61,5% contre 38,5% pour son concurrent.
Sa popularité d’ancien joueur y était d’ailleurs pour beaucoup dans un pays ravagé pendant longtemps par la guerre civile et le virus Ebola. Il s’agit du premier sportif de haut niveau à occuper une fonction de cette envergure dans le monde.

Christopher Froome : cyclisme, gloire et dopage

Christopher Froome, vainqueur du tour de France 2013, 2015, 2016, et 2017 a été contrôlé positif au bronchodilatateur salbutamol lors du tour d’Espagne 2017 qu’il avait d’ailleurs remporté.

Ballon d’Or : Cristiano Ronaldo rattrape Lionel Messi

L’attaquant du Real Madrid Cristiano Ronaldo a décroché cette année son cinquième ballon d’or. Le quatrième sous les couleurs espagnoles après 2013, 2014 et 2016.
Grace à ce cinquième trophée, Ronaldo rejoint Lionel Messi qui lui aussi en a obtenu cinq, en 2009, 2010, 2011, 2012 et 2015.