1 million de « I❤️DZ » pour 1 million d’optimistes

I❤️NY, I❤️Paris, I❤️Dubai. Oui, mais I❤️DZ avant tout.
Serait-il désormais mal vu, voire mal venu d’être optimiste ?
Que nous restera-t-il sans cela ?
Quoi de plus important que de se projeter dans un avenir radieux ?
Pour nous-mêmes, déjà, et pour nos enfants, surtout.
A-t-on le droit d’aimer son pays, sa ville, son village, sans que cela ne soit récupéré par X ou Y ?
Sans que l’on soit taxé de pro-X ou pro-Y ?
A-t-on le droit d’être simplement fiers d’être Algériens ?
Il me semble que oui. Aujourd’hui, plus que jamais.

Le contexte morose et difficile, exacerbé par la crise économique que nous traversons ne nous laisse pas trop le choix. Mais, dans le même temps, disons-nous, quelle formidable opportunité !
Tel dans les arts martiaux, soyons en mesure de retourner cette « faiblesse » en « force » déterminante et faisons de cette donne un vecteur d’optimisme.
Tout, ou presque, est à faire pour ce changement de paradigme annoncé maintes fois.
Tout est à portée aussi, de tous, plus que jamais.

À commencer par l’optimisme, source inépuisable et gratuite.

L’optimisme doit être contagieux, partagé, indépendant, fier, conquérant

Dans 15 ans, en 2032 précisément, à l’orée du 70e anniversaire de notre indépendance, chèrement acquise, il n’y aura point de transition aboutie, économique, énergétique ou même sociale et politique, si tout cela n’est pas porté par un optimisme, militant et citoyen.

L’optimisme doit être contagieux, partagé, indépendant, fier, conquérant.
L’optimisme n’exclut assurément pas la critique, fondée et constructive.
L’optimisme, au contraire, s’en nourrit et s’en trouvera ainsi renforcé.
L’optimisme n’est pas le rêve ou l’illusion.
L’optimisme, réaliste, devra au contraire véhiculer l’ambition et la vision.
Chacun de nous se doit de le porter, haut et fort, au quotidien.

Aimer sa patrie, sa houma, sa tribu, sa religion, son identité ou sa langue, simplement et sincèrement, n’a rien de nationaliste, extrémiste, sectaire ou suspect. Bien au contraire, à condition de rester dans la bonne mesure, le juste milieu, toujours dans une perspective optimiste.

Oui, j’aime mon pays, dans toute sa diversité et son histoire.
Cela peut sembler « bateau », naïf, hasbeen, mais la réalité est que nous n’en avons pas d’autre de rechange, car, mon pays est bel et bien unique.
Personne n’a le droit de nous ôter ce droit à l’amour de notre patrie.

Porter le maillot national, de temps à autre, lors des compétitions internationales est une chose ; se réclamer d’un tout, uni et cohérent, en est une autre.

1 000 000 de t-shirts «I❤️DZ»

Imaginez 1 000 000 de t-shirts «I❤️DZ» à distribuer gratuitement pour les plus démunis, et à acquérir au prix symbolique de 100 DA pour tous les autres.
Ce serait une belle entrée en matière pour ce beau défi.

L’idée est de faire campagne sur les réseaux sociaux pour recourir à un sponsoring PPP (Partenariat Public Privé) pour la récolte de la somme nécessaire à cette opération.
Les bénéfices engrangés seraient reversés directement dans des actions citoyennes au niveau des collectivités locales et/ou des associations, sous le contrôle de bureaux indépendants et autonomes élus pour cet effet, qui devraient en assurer le bon fonctionnement et en publier les résultats en toute transparence.

Cette opération ne peut en aucun cas être récupérée par quelque organisme que ce soit, public ou privé. Elle est, et restera, exclusivement citoyenne, indépendante et apolitique.
Les canaux de distribution des t-shirts seront multiples, identifiés et maîtrisés.
1 000 000 de t-shirts avec le logo « I❤️DZ » seront imprimés ainsi sur les deux faces, déclinés en 4 langues (Arabe, Tamazight, Français, Anglais), 4 tailles (S, M, L, XL) et 2 coloris (Noir et Blanc), avec affichage des sponsors (public/privé) en miniature dans le logo même (sur l’une des faces uniquement).
L’opération se déroulerait sur une année, et sur tout le territoire national, car DZ c’est aussi bien DZair pour « Alger », que DZair pour « Algérie ».

Les quotas seraient définis et ajustés en fonction de la taille des villes, wilayas et agglomérations.
Chaque ville ou wilaya pourra, au besoin, renouveler l’opération au niveau local, de manière autonome, avec les acteurs locaux (public/privé).

Une recherche de copyright devrait être faite pour le logo « I❤️NY » et voir si des dispositions ne s’appliqueraient pas pour son adaptation et utilisation en Algérie avec le logo « I❤️DZ ».

Toutes les contributions et adhésions sont les bienvenues.
Bientôt, une page Facebook ainsi qu’un site web seront mis à disposition de tous.
Vous découvrirez aussi, au fur et à mesure de l’engagement des uns et des autres, tous les acteurs ayant rejoint cette initiative.
En attendant, Copiez/Collez/Partagez le LOGO « I❤️DZ » et utilisez le hashtag #ILoveDZ